KAIROS lance un appel à un jeûne de solidarité, le 11 janvier, avec la chef Spence


Le premier ministre Harper a fait savoir vendredi le 4 janvier qu’il rencontrerait les leaders des Premières Nations le 11 janvier, date marquant précisément le premier mois de jeûne de la chef Theresa Spence, qui veut ainsi attirer l’attention sur la relation scellée par un traité entre les Premières Nations et le Canada. KAIROS accueille avec satisfaction cette rencontre comme réponse à l’appel de la chef ; et alors que celle-ci s’y prépare, KAIROS lance un appel à son réseau à se joindre à un jeûne de solidarité le vendredi 11 janvier avec la chef Spence.

Des femmes mènent une action de solidarité sur la Colline parlementaire en juin 2011. Photo : KAIROS/Sara Stratton

Le jeûne que je préfère, n’est-ce pas ceci : dénouer les liens provenant de la méchanceté,
détacher les courroies du joug,
renvoyer libres ceux qui ployaient,
bref que vous mettiez en pièces tous les jougs !

Isaïe 58,6

 

La chef Theresa Spence, de la Première Nation Attawapiskat de la Baie James dans le nord de l’Ontario, a entrepris un jeûne le 11 décembre 2012 pour attirer l’attention sur le fait que le gouvernement fédéral n’a pas su s’acquitter de ses obligations découlant des traités conclus avec les Premières Nations du Canada, et pour obtenir une rencontre avec le premier ministre et le gouverneur général (en tant que représentant de la Couronne). Des milliers de Canadiennes et de Canadiens ont appuyé l’appel et l’action de la chef. Le 4 janvier, le premier ministre Harper a annoncé qu’il rencontrera les leaders des Premières Nations le 11 janvier, date marquant le premier mois de jeûne de la chef. La chef Spence participera à cette rencontre, mais elle a déclaré qu’elle poursuivra son jeûne, prenant uniquement de l’eau, du bouillon de poisson et du thé médicinal, jusqu’à ce que la réunion ait eu lieu.

 

KAIROS a fait parvenir un message de solidarité à la chef Spence et nous avons invité notre réseau à faire de même. Secours Quaker canadien, KAIROS et d’autres groupes autochtones et non autochtones ont publié un commun message de solidarité avec la chef. L’Église unie du Canada a invité avec insistance le premier ministre à rencontrer la chef Spence et déclaré que « nous faisons toutes et tous face au même défi de cheminer sur la voie de la justice et de la réconciliation ». L’Église anglicane du Canada a souligné, dans une lettre au premier ministre, qu’« en rencontrant la chef Spence, en rencontrant les leaders des Premières Nations en vue de réaliser une relation réconciliée et juste, vous donnerez de la substance à vos excuses de 2008 ».

 

D’autres Églises, communautés de foi et individus ont également exprimé leur solidarité avec la chef par leurs prières, leurs lettres d’appui et leur participation aux danses et aux manifestations, y compris celles organisées par le mouvement Idle No More (La passivité, c’est fini). Certains ont choisi de jeûner en solidarité avec la chef.

 

KAIROS vous invite maintenant à continuer de cheminer vers une relation de justice en jeûnant par solidarité avec la chef Spence le vendredi 11 janvier alors qu’aura lieu la rencontre avec les leaders des Premières Nations.

 

QUI DEVRAIT JEÛNER ?

 

Nous aimerions que tous les membres de la communauté KAIROS puissent participer à un jeûne de solidarité de 24 heures avec la chef Spence, mais nous savons que pour des raisons de santé, cela ne sera pas possible pour tous. Si vous avez des inquiétudes quant à votre participation à cette action, veuillez consulter votre médecin.

 

QUEL TYPE DE JEÛNE ?

 

  • Si votre santé vous le permet, nous vous invitons à vous priver de nourriture solide durant 24 heures comme la chef Spence l’a fait au cours des dernières semaines. Prenez uniquement des liquides clairs : eau, tisanes et bouillons.
  • Si vous ne pouvez pas jeûner pour des raisons médicales, mais que vous pouvez renoncer à un repas, faites-le et ce sera votre jeûne de solidarité avec la chef Spence.
  • Si votre santé ne vous permet pas de renoncer à un repas, pensez à ce que votre régime vous permet de faire comme geste symbolique de solidarité.

 

PUIS-JE AUSSI EXPRIMER MA SOLIDARITÉ PAR LA PRIÈRE ?

 

Oui ! Nous vous invitons à commencer votre jeûne par la lecture d’Isaïe 58,6-12 (ou d’un autre texte sacré de votre propre tradition). Vous pouvez choisir de lire à haute voix ou silencieusement, individuellement, en famille ou en communauté.

 

Le jeûne que je préfère, n’est-ce pas ceci : dénouer les liens provenant de la méchanceté, détacher les courroies du joug, renvoyer libres ceux qui ployaient, bref que vous mettiez en pièces tous les jougs

N’est-ce pas partager ton pain avec l’affamé ? Et encore : les pauvres sans abri, tu les hébergeras, si tu vois quelqu’un nu, tu le couvriras : devant celui qui est ta propre chair, tu ne te déroberas pas.

Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ton rétablissement s’opérera très vite. Ta justice marchera devant toi et la gloire du SEIGNEUR sera ton arrière-garde.

Alors tu appelleras et le SEIGNEUR répondra, tu héleras et il dira : «  Me voici ! «  Si tu élimines de chez toi le joug, le doigt accusateur, la parole malfaisante si tu cèdes à l’affamé ta propre bouchée et si tu rassasies le gosier de l’humilié, ta lumière se lèvera dans les ténèbres, ton obscurité sera comme un midi.

Sans cesse le SEIGNEUR te guidera, en pleine fournaise il rassasiera ton gosier, tes os, il les cuirassera. Tu seras comme un jardin saturé, comme une fontaine d’eau dont les eaux ne déçoivent pas.

On rebâtira grâce à toi les dévastations du passé, les fondations laissées de génération en génération, tu les relèveras ; on t’appellera : «  Réparateur des brèches, restaurateur des ruelles pour qu’on y habite ».

 

 

QUE PUIS-JE FAIRE D’AUTRE ?

 

Isaïe 58 nous dit que le jeûne authentique consiste à agir pour la justice. Veuillez SVP communiquer avec le premier ministre, le gouverneur général et votre député ou députée avant le 11 janvier et mentionner les points suivants :

 

  • Exprimez votre appui à cette rencontre en tant que réponse à l’appel de la chef Spence.
  • Expliquez que vous jeûnerez en solidarité avec la chef pendant que la rencontre aura lieu.
  • Affirmez votre croyance en des relations de nation à nation et dans le respect des traités.
  • Dites votre espoir que cette rencontre constitue un important premier pas vers des relations justes et équitables avec les peuples autochtones de ce pays.
  • Vous pouvez aussi leur rappeler la promesse que le gouvernement a faite, dans ses excuses historiques de 2008 aux survivants des pensionnats indiens, d’« [établir] une nouvelle relation entre les peuples autochtones et les autres Canadiens et Canadiennes, une relation basée sur la connaissance de notre histoire commune, sur un respect mutuel et sur le désir de progresser ensemble… ». Ajoutez que c’est là un engagement que vous tenez pour sacré.

 

Coordonnées pour communiquer

 

Monsieur Stephen Harper
Premier ministre du Canada
Bureau du premier ministre
80, rue Wellington
Ottawa (ON) K1A 0A2

 

Tél. : 1-613-992-4211
Téléc. : 1-613-941-6900
Courriel : pm@pm.gc.ca

 

Son excellence monsieur David Johnston
Gouverneur général du Canada
Rideau Hall
1, Sussex Drive
Ottawa (ON) K1A 0A1

 

Tél. : 1-613-993-8200 ou 1-800-465-6890
Téléc. : 1-613-998-8760
Courriel : info@gg.ca

 

Pour les députés et députées, on trouvera l’information sur le site Internet du Parlement.

 

Faites aussi connaître vos actions à KAIROS. Vous pouvez envoyer un courriel à Katy Quinn, coordonnatrice du Programme Droits autochtones, utiliser notre balise sur Twitter, ou vous afficher dans notre page Facebook.

 

KAIROS vous remercie d’appuyer la vision de la chef Spence et de vous engager à bâtir une nouvelle relation entre les peuples autochtones et non-autochtones du Canada, une relation enracinée dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et sur notre commun engagement à la vérité, à la réconciliation et à l’équité.

 


Filed in: En français

Tags: ,

Share with your network:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someonePrint this page