Vingt ans de partenariat : Héritiers de la Justice #KAIROS20


A survivor of sexual violence testifies of her ordeal to Ian and Kirsten in the presence of Néné Lubala in Bideka in 2016.

| English |

Photo: Une survivante de violence sexuelle témoigne de son calvaire à Ian et Kirsten en présence de Néné Lubala à Bideka, en 2016.  

Vingt ans de partenariat dévoué à la restauration de la dignité et les droits des populations vulnérables des zones affectées par la violence dans le monde

Cette année 2021, l’ONG KAIROSInitiatives œcuméniques canadiennes pour la justice, réalise 20 ans d’âge consacrés essentiellement à l’accompagnement des communautés vulnérables et marginalisées dans la quête de la paix, de la justice et des droits de la personne mis en mal par les pouvoirs publics et d’autres acteurs non étatiques.   

Dans cette noble et salvatrice entreprise, KAIROS œuvre de concert avec plusieurs autres organisations de diverses régions du monde dans un partenariat dévoué à la cause des victimes et des survivants. L’asbl Héritiers de la Justice, Service des Eglises protestantes pour la promotion des droits humains et la paix, basée dans la province du Sud-Kivu en RD Congo, a le privilège de figurer parmi les partenaires de la première heure. 

La construction et la consolidation d’une société humaine digne, égalitaire, solidaire et exempte de toutes formes de discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe, la classe sociale, etc. sont les leitmotive de ce partenariat qui néanmoins donne une part belle à la restauration et/ou à la reconnaissance par les Etats et les communautés des droits des femmes dans les Etats fragiles aux prises avec des conflits armés ou qui en sortent. 

L’asbl Héritiers de la Justice et les bénéficiaires des actions qu’elle réalise avec l’appui technique et financier de KAIROS ont ampleement découvert en cette dernière un partenaire fidèle qui n’abandonne jamais les populations vulnérables durant les moments critiques de crise. “C’est dans le malheur qu’on connaît les vrais amis″ dit-on !  

Alors que les hommes, les femmes et les enfants de plusieurs Etats du monde, dont la RD Congo, font face aux violences inouïes, KAIROS a été et demeure à leurs côtés dans un travail de proximité à travers la prière, le renforcement des capacités, le relèvement et l’autonomisation socio-économiques endogènes, ainsi que le plaidoyer au niveau local et international pour un changement de la législation, de politique et des programmes.  

Il sied de retenir que grâce à KAIROS, Héritiers de la Justice et d’autres organisations partenaires de cette dernière sont non seulement appuyer pour implémenter différents projets et programmes dans leurs pays et zones respectifs, mais aussi ils bénéficient des opportunités de renforcement des capacités de leurs staffs. C’est à titre que Héritiers de la Justice a reçu de KAIROS des soutiens financiers pour mettre en œuvre notamment les projets suivants :

  • Appui au secteur public;
  • Clinique légale;
  • KAIROS Femmes de courage : Femme, paix et sécurité; et
  • Renforcement des groupements de femmes autour d’activités génératrices de revenus pour leur autonomisation. 

Les activités réalisées dans le cadre de ces projets ont contribué à amener les femmes, les filles voire les garçons et les hommes survivants des violences sexuelles et basées sur le genre brisent le silence et dénoncent les atteintes aux droits humains dont ils sont victimes. 

Aussi, Héritiers de la Justice est-elle reconnaissante que l’intérêt exprimé de participation au prestigieux Programme international de formation  aux droits humains (PIFDH) d’Equitas Canada à Montréal de quatre membres de son staff technique ait gracieusement et entièrement été approuvé et pris en charge par KAIROS. Ce qui contribue à l’amélioration et au renforcement des capacités de l’organisation. Il s’agit notamment en 2010 de Mr Maurice Bahati Namwira, alors Secrétaire Exécutif, en 2016 de Mme Chantal Bilulu, Chargée du Programme Femme et Enfants et du Projet Femme, Paix et Sécurité, et en 2019 de la paire Mme Néné Lubala Neema, Assistante au Programme Femme et Enfants et au Projet Femme, Paix et Sécurit, et Mr Alphonse Mwendelwa, Chargé du Programme Formation et Renforcement Institutionnel de Héritiers de la Justice.  

Le coup de massue que l’asbl Héritiers de la Justice a reçu au petit matin du 31 juillet 2005 lors de l’assassinat à Bukavu de son Secrétaire Exécutif, feu Pascal Kabungulu, a été amplement atténué grâce au soutien multiforme de nos différents partenaires locaux et internationaux. En première ligne de ces partenaires, nous avons singulièrement salué l’appui de KAIROS qui a notamment permis la délocalisation au Canada de la famille biologique victime du vaillant DDH Pascal. Dans les viseurs des bourreaux de leur mari et père, la femme et les enfants de Pascal Kabungulu étaient extrêmement traumatisés à Bukavu par cette tragique perte et leur vies en danger sont jusqu’à ce jour préservées grâce notamment à cette intervention de KAIROS. Aussi, ce soutien de KAIROS a-t-il été d’un grand apport et un immense soulagement pour la société civile du Sud-Kivu, les avocats et la partie civile constituée lors des audiences du procès inachevé à Bukavu sur cet assassinat. 

Malgré les vicissitudes qui ont jalonné les 20 premières années de vie de KAIROS, nous sommes dans la joie de dire tout haut que le travail abattu par cette organisation en communion avec ses partenaires a amplement concouru à la vision à laquelle Dieu invite toute personne ou tout groupe de personnes créées à son image, celle de bâtir un monde où la justice, la paix, la vérité, la liberté et la solidarité règnent ; un monde qui bannit l’exclusion et la discrimination, la violence, l’intolérance, la pauvreté déshumanisante, mais où les biens et d’autres ressources de la terre sont exploités et répartis de manière rationnelle en tenant compte des générations futures. 

A l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire de KAIROS, l’asbl Héritiers de la Justice dont je suis le Secrétaire Exécutif exprime de vive voix et du fond du cœur ses vœux de bonheur et de longévité aux membres et au staff technique de KAIROS. Elle fait appel aux institutions et organismes nationaux et internationaux ayant mandat de promouvoir la paix, les droits humains, la gouvernance démocratique et le bien-être de l’humanité d’accroître leur attention aux programmes et autres initiatives de justice sociale qu’entreprennent KAIROS et ses partenaires des pays du Sud. 

Puisse l’Eternel pérenniser nos liens de partenariat fondés sur la recherche de la cohésion sociale, la concorde et le bien-être des populations vulnérables de la RD Congo et d’ailleurs au monde. Que cette solidarité inspire chaque jour notre engagement à travers des actions proactives et en réponse aux actes et situations qui mettent en mal les droits de la personne et la paix de l’humanité. 

Gérard Kwigwasa Nakahuga, Secrétaire Exécutif, Héritiers de la Justice


Filed in: #KAIROS20, En français

Tags:

Share with your network:Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print